ilboursa arabic version ilboursa

Égypte : Le dollar se dirige vers les 25 livres

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h35min

La livre égyptienne continue de fléchir face au dollar pour atteindre un nouveau creux. Le billet vert s'est placé à de nouveaux sommets face à la devise égyptienne aujourd'hui, s'échangeant contre 24,58 livres pour la première fois.

Les pressions induites par la demande de devises étrangères ont alimenté à déplacer le taux de change du dollar sur le marché officiel à près de 25 livres, qui reste également affecté par une baisse continue de l'offre.

Le dollar affiche un taux de change moyen de 24,58 livres à l'achat et de 24,55 livres à la vente. Depuis la fin du mois d'octobre, la valeur de la monnaie égyptienne s'est limée de 25,15%, passant de 19,64 livres à 24,58 livres. Les pertes subies par la livre égyptienne face au billet vert se matérialisent en une baisse de valeur de 56,15% depuis le mois de mars.

La chute de la livre égyptienne s'explique par la mise en place d'un régime monétaire flexible par la Banque centrale d'Égypte, centré sur l'offre et la demande. Il s'agit d'une des conditions clés du Fonds Monétaire International (FMI) pour que le pays le plus peuplé du monde arabe impètre un prêt de 3 milliards de dollars.

Le pays nord-africain est aux prises avec les conséquences de la guerre que la Russie mène en Ukraine, en raison de sa dépendance aux blés ukrainiens et russes. En effet, l'Égypte est le premier importateur de blé au monde.

Le pays reste, en outre, dans l'attente de financements supplémentaires d'une valeur de 5 milliards de dollars en provenance des bailleurs internationaux, constitués principalement par des entités des pays du Golfe. Le pays a un besoin immédiat de 40 milliards de dollars d'ici quatre à six mois afin de résorber sa dette tour en équilibrant sa balance commerciale afin de garantir ses importations.

La chute de valeur affichée par la livre égyptienne devrait hisser l'inflation, qui se place déjà à un sommet de 15% au mois de septembre. L'envolée des prix minera certainement davantage le quotidien de la population, dont 30% vit sous le seuil de pauvreté.

Mariem Ben Yahia

Publié le 23/11/22 11:17

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

csh4EdRyqVB6drsWjGUyTMKBuusMi7P3UKrUol3XRg0 False