arabic version ilboursa
bourse tunis

Des contrats à terme sur l'eau désormais négociables à Wall Street

La première bourse mondiale des dérivés, le Chicago Mercantile Exchange (CME), et le NASDAQ lanceront un marché des contrats à terme sur l'approvisionnement en eau de l'État vers la fin de cette année. Il s'agit du premier marché du genre, aux États-Unis, pour les produits de base les plus essentiels. Les contrats seront basés sur l'indice NASDAQ Veles California Water (NQH2O), lancé en 2018.

" Ce que nous voulions vraiment être en mesure de faire, c'était tout d'abord de fournir au marché des informations claires et transparentes fondées sur des règles ", a indiqué Patrick Wolf, directeur principal de Nasdaq Global Indexes. Prolifiques, les contrats à terme du CME seront liés au marché californien, estimé à 1,1 milliard de dollars. Chaque contrat sera évalué en dollars l'acre, soit une superficie de 4.047 mètres carrés d'eau.

Miser sur l'eau est un fondement des enjeux de demain. La préservation et la distribution de l'eau pourraient devenir de plus en plus attrayantes, au vu des perturbations climatiques actuelles. " Les pénuries d'eau pourraient toucher environ cinq milliards de personnes dans le monde s'ici 2050 ", selon l'ONU. En d'autres termes, deux tiers de la population mondiale devraient faire face à des problèmes d'approvisionnement en eau. Le CME a pris en considération les prévisions établies pour ourdir un marché à terme de l'eau pour une organisation réglementée de l'offre et de la demande. 

L'échange de denrées en bourse n'est pas inédit. Néanmoins, l'urgence de définir un cadre réglementaire fait état d'une situation hydraulique tendue aux États-Unis. En effet, les réserves d'eau diminuent fortement en Californie. La nouvelle ruée financière vers " l'or bleu " traduit une situation de stress hydrique que vit l'État californien. Depuis 2016, la Californie a déclaré l'état d'urgence et a imposé des limitations quant à l'utilisation d'eau potable, le but étant de réduire de 25% sa consommation.

Myriam Ben Yahia

Publié le 23/10/2020 12:30:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.