bourse tunis

Dans quels cas Moody's maintiendra-t-elle la note de la Tunisie ?

L'état existant de la conjoncture économique tunisienne ainsi que les perspectives de Moody's ont été analysées et rendues publiques par l'agence américaine à travers un rapport publié le 29 juin 2020.

Il en ressort que la note ‘B2' attribuée à la Tunisie par Moody's sera conservée dans le cas où le choc du Coronavirus ne modifiera pas la trajectoire de la dette tunisienne mais aussi à condition que la crise sanitaire actuelle n'affectera pas les réserves de change, récemment considérées comme étant restaurées. " Il est également nécessaire pour la Tunisie de conserver sa capacité à obtenir des fonds afin de faire face aux remboursements de sa dette à des coûts abordables au cours des prochaines années pour sauvegarder sa notation actuelle ", explique l'agence qui alerte sur le niveau élevé de la dette publique tunisienne qui serait proche de 80% du PIB en 2023. L'agence pointe un historique de déficits budgétaires  soutenus par une stratégie de dépenses rigides et d'importants déséquilibres extérieurs.

Les estimations de Moody's ne se détachent pas des perspectives du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) ou encore de celles de la Banque mondiale puisqu'elles prévoient un affaissement de 4,3% de la croissance économique en raison de la pandémie. A propos des estimations de l'activité économique, l'agence étaye une perspective d'un taux de croissance positif de 4% en 2021. Ces estimations optimistes restent insuffisantes pour la sauvegarde de l'emploi, " en particulier pour les jeunes diplômés ", détaille l'agence de notation américaine.

Moody's insiste sur la conduite des réformes du marché du travail et l'amélioration de l'environnement de l'entreprise qui seront salvatrices pour la compétitivité de l'économie tunisienne. La note actuelle attribuée à la Tunisie sera dégradée dans le cas où une détérioration des indicateurs budgétaires et de la dette seront notées. Le creusement des disparités ainsi que des tensions sociales prononcées auront lieu si la reprise économique attendue au terme de 2020 ne se concrétisera pas.

Myriam Ben Yahia

Publié le 02/07/2020 12:05:00

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.