ilboursa arabic version ilboursa

Culture solidaire : 17 artistes exposeront leurs créations à la station B7L9

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 2h33min

Pour mettre en lumière les talents des artistes touchés par le confinement ou qui se sont révélés lors de cette période, la station d'art B7L9 à Bhar Lazreg accueille jusqu'au 20 décembre une exposition. Il s'agit de la concrétisation du mécanisme de soutien aux artistes, nommé " Culture solidaire ". L'appui financier a doté les créateurs d'un montant global de 400 mille dinars " qui ont vu leurs projets interrompus ou contrariés " lors de la période du confinement, selon le communiqué. L'exposition est en accès libre du mercredi au dimanche de 11H à 19H.

Face à ce monde en arrêt et au vu de ce soutien financier, la Fondation Kamel Lazaar a capté plus de 300 projets qui ont été soumis à un jury d'experts. Devant les limitations du confinement, la contre-attaque artistique a généré 58 œuvres réalisées par 120 artistes. Elle a permis de concevoir et de mener à bout pléthores de courts-métrages, performances théâtrales et artistiques ainsi qu'une fresque de Street Art. " Toutes ces œuvres constituent désormais un corpus représentatif de la créativité durant la période du confinement ", indique le communiqué.

Néanmoins, les productions de dix-sept artistes uniquement seront présentées à l'évènement, étant donné que certains travaux ont été originellement conçus pour d'autres espaces et supports. Les œuvres faisant l'objet de l'exposition " Culture Solidaire " sont celles d'artistes plasticiens et visuels.

Qu'ils soient débutants ou confirmés, les artistes participant à l'exposition nous montrent des œuvres créées ad hoc et oblitérées par la gravité du moment. Pour la Fondation Kamel Lazaar, cette exposition est un nouveau temps fort dans une année paradoxale, marquée par une créativité exacerbée au niveau artistique et une absence/présence du public ".

Il sied de rappeler que le soutien financier apporté à ces artistes relève, en premier lieu, d'une contribution au Fonds de Relance initié par le ministère des Affaires culturelles mais également d'une dotation pour les artistes. Les créateurs ont pu avoir les coudées franches et faire un pied de nez à la pandémie et aux mesures restrictives durant la parenthèse enchantée, qu'est le confinement.

M.B.Y

Publié le 27/10/20 09:21

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

9HUOQ5i-Ru73Z1Mz2wyU1intjR0QRlJHxNInMDLVriM False