bourse tunis

Cryptomonnaie : L'Europe durcit son règlement

Aujourd'hui encore plus qu'hier l'avancée des cryptomonnaies sème des craintes dans les rangs de plusieurs Etats, notamment en Europe. L'absence de contrôle risque de faire naître ce que certains appellent déjà les cryptomonnaies sauvages. Des monnaies virtuelles qui pourraient bien servir dans le cadre d'activités douteuses. C'est dans ce contexte que l'Europe, depuis le début de cette année mène des démarches dans le but de renforcer certaines dispositions prises autour de l'utilisation faites des cryptomonnaies.

Un projet de loi dans l'UE

Selon ce qu'en di l'IFC, la Commission de l'Union Européenne a, après avoir consulté un certain nombre d'experts, fait rédiger un document dont le contenu devrait permettre de mieux réguler le domaine des cryptomonnaies sur le continent. En sommes, ce document prendrait en compte trois différents volets.

  • Dans un premier temps, ce document fait entendre que l'UE envisage de mettre en place une cadre juridique qui devrait maintenant réguler leur utilisation. Ce qu'on en retient, c'est que cette réglementation devrait prendre en compte toutes les cryptomonnaies, les stablecoins y compris.
  • Dans un second temps, le document induit une mise en place d'une législation qui devrait apporter quelques modifications sur le marché des instruments financiers. Autrement dit, il s'agit d'un texte qui s'applique au secteur financier essentiellement. Il est en réalité question d'une liste d'instruments financiers sur laquelle la commission envisage d'ajouter les cryptomonnaies.
  • Enfin, toutes ces différentes mesures devraient aboutir à la mise en place d'un ensemble de règles dont l'aboutissement serait un durcissement des dispositions légales et réglementaires autour des échanges. Ces dispositions devraient à long terme contraindre les plateformes qui font usage de blockchain à revoir leur fonctionnement. Si les cryptos vous intéressent, vous pouvez vous renseigner sur acheterbitcoin.info

Un Etat des lieux pas très reluisant

Il faut dire que les craintes autour des cryptomonnaies se sont beaucoup plus renforcées depuis que Facebook a lancé sa propre cryptomonnaie Libra. La crainte est si palpable que même les Etats-Unis qui jusqu'ici ne s'étaient cantonnés qu'à une simple mise en garde, envisage aussi de passer à la vitesse supérieure. Selon les autorités américaines, il est indispensable de faire en sorte que les cryptomonnaies ne deviennent pas les nouveaux comptes suisses avec numéros.

Cela dit, du côté de l'Europe, un état des lieux du secteur des finances pousse les autorités à divers niveaux à vraiment durcir le ton. En effet, selon le rapport 2019 de la Commission Européenne, il apparait que le taux de créance douteuse est au-dessus de 10 % dans une dizaine de pays de l'Union. Ce qui par conséquent crée un déséquilibre qui empêche une application équitable des règles financières dans la zone Euro.

A cela il faut ajouter la fuite de capitaux engendrée par l'utilisation des cryptomonnaies ainsi que la fraude, le détournement et le blanchiment d'argent. Une situation qui risque bien de s'empirer si aucune mesure restrictive n'est envisagée.

L'Europe et les Stablescoins

Pour le peu qu'on en sait, l'Europe et plusieurs autres pays ont toujours dénoncé les cryptomonnaies en raison de leur volatilité. Une monnaie difficile à contrôler et dont ils n'ont aucune maîtrise. Soit, mais depuis un moment, apparaissent les stablecoins qui essaient de corriger le tir en se présentant comme moins volatiles. Pourtant, les détracteurs des cryptomonnaies ne cessent de trouver des arguments et cette fois-ci, c'est la fraude, le blanchiment d'argent et autres qui sont cités pour ne pas accepter les stablecoins.

" Le Conseil et la Commission déclarent qu'aucun dispositif de cryptomonnaie stable ne devrait être mis en œuvre dans l'Union européenne tant que les défis et les risques de nature juridique, réglementaire et relatifs à la surveillance n'auront pas été recensés et traités de manière adéquate. ", avait laissé entendre le conseil européen. En somme, ni les cryptomonnaies classiques, niles stablecoins ne sont acceptés.

Conclusion

On pourrait être porté à croire que les Etats européens attendent en fait la monnaie parfaite pour accepter les cryptos. Si on comprend les risques que leur utilisation peut induire, il n'en demeure pas moins qu'aujourd'hui il est un peu trop tard pour faire reculer la locomotive. Les cryptomonnaies comme le bitcoin ont des millions d'utilisateurs dans le monde et le nombre des cryptomonnaies ne cesse de croitre, ce qui présage d'un avenir impossible à penser sans elles.

Publié le 16/09/2020 09:54:40

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.