ilboursa arabic version ilboursa

Cinq entreprises chinoises se retirent de Wall Street

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 19h33min

Cinq entreprises publiques chinoises ont annoncé leur intention de se retirer de la Bourse de New-York, la plus grande en termes de volume de transactions, d'ici septembre. Les compagnies pétrolières Sinopec et PetroChina, le géant de l'assurance China Life Insurance, le poids lourd de l'aluminium Chalco, ainsi qu'une filiale de Sinopec ont exprimé leur intention d'entamer des procédures de retrait volontaire dans des communiqués séparés.

Les entreprises justifient leur sortie des marchés américains en citant le coût du maintien de la cotation aux États-Unis, ainsi que le fardeau de se conformer aux nouvelles obligations d'audit.

Les sociétés chinoises figuraient sur une liste d'entreprises publiée par l'organe américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers, la Securities and Exchange Commission (SEC), et étaient menacées de radiation de Wall Street en cas de non-respect des nouvelles exigences d'audit, en vigueur depuis fin 2021.

Les autorités de Washington veulent un accès complet aux livres des sociétés chinoises cotées aux États-Unis. Néanmoins, Pékin empêche les entités étrangères d'inspecter les documents d'audit des entreprises nationales, motivant cette politique par la protection de la sécurité nationale.

" Ces sociétés se sont strictement conformées aux règles et aux exigences réglementaires du marché des capitaux américain depuis leur cotation et ont pris la décision de se retirer de la liste pour leurs propres considérations commerciales", a déclaré la China Securities Regulatory Commission (CSRC) dans un communiqué.

Pour rappel, le Congrès américain a adopté en 2020 une loi ciblant spécifiquement les entreprises chinoises, en vertu de laquelle le Public Company Accounting Oversight Board (PCAOB) doit avoir la possibilité d'inspecter les audits des entreprises étrangères cotées sur aux États-Unis.

D'autres sociétés chinoises sont concernées par l'éventuelle radiation, à l'image d'entreprises technologiques comme Alibaba, JD.com et Baidu. Alibaba a récemment déclaré qu'il convertirait sa cotation secondaire à Hong Kong. Il est important de noter qu'en 2021, trois sociétés de télécommunications chinoises se sont retirées des bourses américaines. Il est question de China Telecom, China Mobile et China Unicom.

Mariem Ben Yahia

Publié le 16/08/22 08:41

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

C2H8lqNFQ_Sw8zR3GYS12Z06MOFrmqQ8j-Wu7sebqIg False