ilboursa arabic version ilboursa

Banque mondiale : Le PIB réel de la Tunisie devrait retrouver en 2024 son niveau pré-Covid-19

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h21min

En supposant une atténuation de la sécheresse actuelle et des conditions de financement légèrement plus favorables, la Banque mondiale (BM) anticipe une croissance de 2,4 % pour la Tunisie en 2024, suivie de 2,3 % en 2025 et 2026.

Avec ce taux de croissance, le PIB réel en 2024 atteindrait enfin son niveau pré-Covid-19, quatre ans après la pandémie. D'après la BM, cette croissance modeste est attribuée aux conditions difficiles liées à la pénurie d'eau, à l'incertitude autour du financement de la dette et à l'élan faible des réformes structurelles.

Concernant le déficit budgétaire, il devrait légèrement diminuer pour atteindre 6,1 % du PIB en 2024 (contre 6,7 % du PIB en 2023). Cela est principalement dû à une baisse des subventions et des salaires en termes réel, ainsi qu'à une augmentation modérée des recettes fiscales.

De même, les besoins bruts de financement devraient encore augmenter pour atteindre 16,1 % du PIB en 2024 (contre 13,8 % en 2023) en raison d'un important service de la dette extérieure. Quant à l'inflation, elle devrait atteindre 7 % en 2024, 6 % en 2025 et 5 % en 2026.

Selon les estimations de la BM, le déficit du compte courant est prévu rester stable à 2,4 % du PIB en 2024, avec une croissance continue des recettes touristiques. Avec des investissements directs étrangers (IDE) projetés pour être relativement stables et des investissements de portefeuille minimaux, les prêts étrangers devraient toujours financer le déficit du compte courant.

Par ailleurs, la Banque mondiale prévoit une augmentation de la pauvreté, avec une hausse estimée à 1,5 % sur la base du seuil de pauvreté de la tranche inférieure des revenus moyens.

Au final, la BM estime que si les conditions de sécheresse persistent, les projections pourraient être revues à la baisse en raison de l'impact négatif sur l'agriculture et la balance commerciale.

Jihen Mkehli

Publié le 17/04/24 10:48

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

KpXTOONgGtQyXsk7vwTjkwRieE4_Pb0COg2dFmmu8NA False