arabic version ilboursa
bourse tunis

Atteignant 40% du déficit commercial global en 2019, le déficit énergétique devient endémique

Atteignant 40% du déficit commercial global en 2019, le déficit énergétique est devenu endémique pour une économie tunisienne dont le taux de croissance demeure au voisinage de 1%.

En effet, les échanges extérieurs de la Tunisie ont dégagé, en 2019, un déficit commercial de 19,4 milliards de dinars, en hausse de 386 millions de dinars ou +2% par rapport aux réalisations d'un an auparavant.

Néanmoins, hors énergie, le déficit commercial s'est, toutefois, rétréci à 11,6 milliards de dinars contre 12,8 milliards en 2018. L'élargissement du déficit de la balance de l'énergie s'est ainsi accentué pour atteindre, à fin décembre 2019, un nouveau record de 7,75 milliards de dinars, après 6,2 milliards un an auparavant et 4 milliards en 2017.

Cette forte hausse du déficit énergétique porte la marque de l'accroissement de 19,6% des importations au niveau des produits énergétiques sous l'effet de la hausse de nos achats de gaz naturel qui ont atteint 3,7 milliards de dinars, contre 2,2 milliards en 2018.

Le total des importations tunisiennes de produits énergétiques a ainsi atteint l'année dernière 10,2 milliards de dinars, contre 8,5 milliards un an plutôt, soit une progression de 19,6%. En revanche, les exportations de produits énergétiques n'ont augmenté que de 3,9% pour s'élever à 2,4 milliards de dinars, contre 2,3 milliards en 2018.

Omar El Oudi

Publié le 10/01/2020 09:43:10

3 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
Rationnel


10/01/20 13:17
Les énergies renouvelables (solaire et éolienne), la transition énergétique, et promotion des voitures électriques c'est la meilleure solution pour réduire le déficit énergétique.
Elfahem


24/01/20 08:49
Des chemins de fer pour maîtriser la consommation nationale.
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.