bourse tunis

Rapport sur la compétitivité mondiale : La Tunisie perd 55 rangs en cinq ans

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 19h44min

Le rapport sur la compétitivité mondiale 2016-2017, vivement attendu et appréhendé, vient de tomber. Le classement a encore une fois reflété les réalités d'un climat de crise économique frappant la scène nationale.

Comparativement à l'année précédente, la Tunisie est passée de la 92è place à la 95è place avec un indice global de compétitivité de 3,92. En 5 ans, la Tunisie a ainsi perdu 55 places.

Les résultats du rapport, qui suscitent davantage d'attention puisque la Tunisie enregistre un net recul de son positionnement, ont été présentés mercredi par l'expert comptable et porte-parole de l'Institut Arabe des Chefs d'Entreprise (ICAE), Fayçal Derbel, lors d'une conférence de presse organisée par ladite institution.

Principaux facteurs de dégradation (Perte de 55 rangs en 5 ans)

Classée première en Afrique avant 2012, la Tunisie est désormais devancée par 7 pays africains ( Maroc, Algérie, Rwanda, Ile Maurice, Botswana, Afrique du Sud, et Namibie). Un classement qui fait rougir.

Exposant les principaux facteurs de dégradation évoqués par le rapport, la Tunisie justifie son classement par des moteurs de développement composés principalement par l'efficience du marché de travail (133è/138 pays), coût du terrorisme sur les affaires (127è), solidité des banques (127è), efficacité des organes de gestion (101è), ...

Par ailleurs, sur 138 pays, la Tunisie se classe 132è au niveau des salaires et productivité, 129è au niveau de la flexibilité dans la détermination des salaires, et 128è au niveau de la qualité des relations sociales.

Pour ce qui est système bancaire et financier, transparence et bonne gouvernance, les résultats font froid dans le dos. La Tunisie se positionne au 127è rang en matière de solidité des banques, à la 100è place au niveau de la disponibilité des services financiers et à la 111è place en matière de garantie des emprunteurs.

En outre, la Tunisie prend la 95è place en matière de paiements illégaux et pots de vin et la 117è place au niveau du poids des procédures douanières.

Quant à la qualité des institutions de recherches scientifiques, la Tunisie se dégrade à la 111è position. En matière de partenariat université/entreprise en recherches et développement, la Tunisie arrive 107è.

Omar El Oudi

Publié le 29/09/2016 12:45:56

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.