ilboursa arabic version ilboursa

Afrique - Investissements en énergie solaire : Croissance moyenne de 90% entre 2011 et 2021

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 31h5min

Selon une analyse du cabinet de recherche international Zéro Carbon Analytics, l'Afrique a enregistré une progression significative des investissements dans les énergies renouvelables au cours de la période 2010-2022.

Ces investissements ont représenté respectivement 86%, 82%, et 67% des fonds privés alloués au secteur énergétique en Afrique australe, de l'Est, et du Nord entre 2010 et 2020.

Par ailleurs, le même rapport révèle une croissance continue de la capacité éolienne en Afrique depuis l'an 2000, dépassant les 800 mégawatts par an entre 2014 et 2022. L'Afrique du Sud occupe la première position en termes de capacité installée avec 41%, suivie du Maroc à 22% et de l'Égypte à 21%. La capacité totale de production éolienne sur le continent est estimée à 9 gigawatts.

En ce qui concerne l'énergie solaire, elle affiche la croissance la plus rapide en Afrique, avec un taux moyen annuel de 89% entre 2011 et 2021. Malgré la détention de 60% des ressources solaires mondiales, l'Afrique ne représente que 1% de la capacité solaire photovoltaïque installée à l'échelle mondiale.

En détails, le potentiel technique de l'énergie solaire sur le continent est estimé à 7 900 gigawatts, avec l'Afrique du Sud en tête en 2021 avec 5,3 gigawatts, suivi du Maroc avec 2 gigawatts et de l'Égypte avec 1,3 gigawatt.

Cependant, malgré cette croissance rapide, le rapport souligne que les investissements cumulés dans les énergies renouvelables en Afrique au cours des deux dernières décennies ne représentent que 2% du total mondial, ce qui témoigne d'un retard dans la mise en place de nouvelles capacités renouvelables ces dernières années, atteignant une période de 11 ans.

En ce qui concerne l'emploi, les énergies renouvelables ont généré davantage d'opportunités en Afrique que les énergies fossiles entre 2019 et 2022. En Afrique subsaharienne, les emplois liés au photovoltaïque ont atteint 115 000 en 2022, et la main-d'œuvre éolienne a enregistré une augmentation de plus de 75% la même année.

Néanmoins, en dépit de ces tendances positives, les énergies renouvelables en Afrique ont été sous-financées par rapport à la moyenne mondiale entre 2015 et 2022, avec des investissements annuels moyens de 11 milliards de dollars, comparativement à la moyenne mondiale de 3%.

Au final, le rapport souligne l'impératif pour l'Afrique de mobiliser 200 milliards de dollars d'investissements chaque année jusqu'en 2030 pour atteindre ses objectifs énergétiques, climatiques, et assurer un accès universel à l'énergie, soit plus du double de l'investissement annuel actuel.

Jihen Mkehli

Publié le 30/11/23 09:20

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

E-qTTuefgNd1zj0Oi_67WoM7oUngBj-WQdcgyvH5RR0 False