ilboursa arabic version ilboursa

Accord conclu entre la Chine et la Russie sur le projet de gazoduc Force de Sibérie 2

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 44h53min

Le président russe, Vladimir Poutine, et le président chinois, Xi Jinping, se sont entendus mardi sur la mise en place du projet de gazoduc Force de Sibérie 2, qui va permettre à la Russie d'augmenter ses livraisons de gaz vers la Chine, dans un contexte de sanctions internationales.

Ce gazoduc de 2.600 kilomètres de long reliera la Sibérie au Xinjiang chinois via les steppes de Mongolie. Selon Vladimir Poutine, " tous les accords ont été conclus " pour la mise en œuvre du projet qui permettra, à la mise en service, de transiter 50 milliards de mètres cubes de gaz par an.

L'objectif est de livrer au total au moins 98 milliards de mètres cubes de gaz et 100 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié (GNL) à la Chine d'ici 2030. Le projet du gazoduc permettra à la Russie de se réorienter vers l'Asie en termes d'économie face aux sanctions internationales qui l'ont obligée à détourner son marché européen.

L'annonce survient après que le géant étatique russe Gazprom a annoncé avoir battu son record pour les livraisons journalières via le gazoduc Force de Sibérie, qui relie actuellement des champs gaziers en Extrême-Orient russe au nord-est de la Chine. Les livraisons de gaz via Force de Sibérie à destination de la Chine ont atteint un maximum historique de 15,5 milliards de mètres cubes l'année dernière.

La coopération commerciale et économique entre la Russie et la Chine est une priorité pour Vladimir Poutine, qui souhaite faire de la Chine son principal partenaire économique. Selon lui, en 2023, les échanges commerciaux entre les deux pays dépasseront le seuil des 200 milliards de dollars, ce qui constituerait un nouveau record après les 185 milliards de dollars atteint en 2022.

Le projet de gazoduc Force de Sibérie 2 est également un symbole de la volonté de Moscou de développer les infrastructures ferroviaires entre la Russie et la Chine, ainsi que la route maritime du Nord, qui relie les océans Atlantique, Pacifique et Arctique. Moscou espère que cette route va permettre à terme d'augmenter le transport d'hydrocarbures vers l'Asie, notamment ceux produits dans l'Arctique russe.

Les deux présidents ont souligné leur volonté " de poursuivre un partenariat encore plus étroit dans le secteur de l'énergie ". Ce projet de gazoduc est donc une étape importante dans le renforcement de la coopération entre la Russie et la Chine, qui sont toutes deux membres de l'Organisation de coopération de Shanghai.

Mariem Ben Yahia

Publié le 22/03/23 10:46

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

SytcjfySfG1xVwKc1UJq1yUESMTFi8QsukOHIRoxBi0 False