ilboursa arabic version ilboursa

« L'Argenté » d’Ahmed Ksibi, une exposition immersive de la mélancolie heureuse

Dans l'espace d'exposition singulier, Flat El Founoun, quatorze photographies d'Ahmed Ksibi ont été exposées à un public restreint, jeudi 24 Juin 2021. Le musée-appartement met les œuvres à l'épreuve d'une insertion dans un univers domestique sous le commissariat de Toucher De Soleil pour plonger celui qui regarde les œuvres dans un univers en trompe-l'œil, comme s'il évoluait dans une sorte de rêve éveillé.

A travers les photos et l'œil d'Ahmed Ksibi l'union des différentes saisons de l'année avec la campagne tunisienne et les régions côtières est représentée par des clichés qui ont été pris à l'improviste. Les scènes proposent des paysages et des espaces intimes de l'aube et du crépuscule. L'exposition retrace une aventure d'une année qui met l'accent sur le défi physique et technique. " Mes études d'architecture ont développé ma sensibilité par rapport à la matière, la texture et la couleur. J'étais à la recherche de cette poésie qui m'entoure dans les endroits que je visite. Ce n'est pas très loin, c'est Tunis, Bizerte, Mahdia et Jendouba ", explique Ahmed Ksibi.

Il saisit l'atmosphère onirique en capturant les effets de lumière et en arrêtant le temps pour mieux la décliner dans une infinité de nuances de couleurs froides. Ahmed Ksibi revisite également le patrimoine architectural des zones côtières et de Jendouba dans un troublant mélange d'imaginaire et de réalité. " Mon état d'âme était entre la mélancolie et l'euphorie. Cela a été exprimé à travers la colorimétrie de mes compositions. C'est à travers cette mélancolie heureuse, ou ce paradoxe, que j'ai essayé de creuser et d'exprimer ma sensibilité. C'est une première expérience qui raconte une petite histoire à chaque triptyque ".

L'impression véhiculée est celle d'une flânerie dans une cité imaginaire baignée d'une lumière à la fois douce et inquiétante d'aube nouvelle ou, au contraire, de lendemain d'apocalypse. Les quatorze photographies rendent compte de la manière dont Ahmed Ksibi se frotte au hasard et à l'anecdote, avec comme point de départ la mélancolie.

Mêlant simulation de la réalité et évocation poétique, l'atmosphère si particulière de l'exposition " L'Argenté " est quasiment l'unique sujet du travail d'Ahmed Ksibi. Néanmoins, l'évolution de son langage est constante.

Après un vernissage réussi, L'Argenté d'Ahmed Ksibi se poursuit jusqu'au Lundi 5 juillet à Flat El Founoun, 12 rue La Jujube, La Marsa et sur rendez-vous en contactant Souheil Chabchoub, directeur d'El Founoun Art Bistrot et chargé de communication de Toucher De Soleil au 29 709 752. Toute visite doit pouvoir présenter une attestation de test PCR négatif au moins de 48 heures. 

L'exposition L'Argenté soutient l'action nationale de solidarité pour la lutte contre la pandémie du Covid-19. Une partie des fonds collectés est reversée à la caisse régionale des établissements de santé de Kairouan. Pour en savoir plus sur L'Argenté, rendez-vous sur les comptes Instagram de @toucherdesoleil et de @AhmadKsibi.

Mariem Ben Yahia

Publié le 30/06/2021 18:54:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.