bourse tunis

[Exclusif] Voici les grands axes du plan de sauvetage de la compagnie aérienne TUNISAIR

ISIN : TN0001200401 - Ticker : TAIR
La bourse de Tunis ouvre dans 7h25min

Le chef du gouvernement s'est exprimé hier soir sur " Attasia TV ". L'objectif de cette interview est clair pour Elyes Fakhfakh : expliquer les décisions du gouvernement prises pour lutter contre la pandémie de Coronavirus et sa vision pour la situation préoccupante des finances publiques.

Sur le volet économique, le Chef du gouvernement a évoqué la situation financière et la gouvernance des entreprises publiques. Pour le cas de la compagnie aérienne nationale Tunisair, M. Fakhfakh affirme que l'Etat ne lâchera pas la compagnie mais " il ne va plus injecter de l'argent sans la mise en place d'un plan de restructuration ".

Pour avoir une idée plus claire sur ce plan de sauvetage, ilBoursa contacté le PDG de Tunisair, M. Ilyés Mnakbi, qui a affirmé que la compagnie se dotera dans deux mois, au plus tard, d'un nouveau mode de gouvernance afin de piloter une stratégie de développement d'une gestion privée avec des objectifs prioritaires. " Il est clair que l'Etat n'a plus les moyens pour injecter de l'argent frais dans la compagnie. Ceci dit, le management doit se battre avec les moyens du bord et avec de réelles difficultés pour survivre ".

Pour plus de flexibilité dans la gestion

Le PDG de Tunisair a indiqué qu'un projet de loi est en phase d'élaboration au sein du gouvernement dont l'objectif est de donner une plus grande flexibilité et efficacité à la direction générale de Tunisair dans la gestion. " Cette loi dont les discussions sont en cours avec les autorités publiques, donnera au management plus d'autonomie dans sa gestion et plus d'efficacité dans la prise des décisions ", a-t-il expliqué.

Il va sans dire que les difficultés rencontrées par la compagnie dans sa gestion résultent de la gouvernance interne publique qui réfère à un ensemble complexe de lois et règlements, de mécanismes et de normes.

Suppression de lignes aériennes

Pour faire face aux difficultés financières, la compagnie va encore supprimer d'autres lignes aériennes qui, selon son PDG, ont plus un caractère social et politique que commercial. " Nous allons supprimer des lignes aériennes qui nous coûtent de l'argent. Ces lignes ont été ouvertes auparavant pour des raisons sociales ou politiques à cause desquelles la compagne accumule des pertes colossales ". Parmi ces lignes, le PDG a cité Sfax-Paris ou celle de Tozeur-Lyon qui fait perdre la compagnie 6 millions de dinars chaque année.

M. Mnakbi a rappelé que la décision prise par la compagnie d'annuler des dizaines de vols durant l'été dernier a rapporté à Tunisair plus de 80 millions de dinars de gains en charges.

La compagnie renoue avec les bénéfices en 2019

Après une année 2018 record en termes de chiffre d'affaires avec 1,5 milliard de dinars et en termes de nombre de passagers avec 3,8 millions de voyageurs, le PDG de Tunisair a annoncé que la compagnie a dégagé un résultat bénéficiaire en 2019 après plusieurs années déficitaires.

" Nous sommes parvenus à équilibrer nos comptes l'année dernière et à dégager des bénéfices. Aussi, notre filiale Handling a réalisé un bénéfice de plus de 20 millions de dinars ", a fait savoir M. Mnakbi.

C'est pour dire que la compagnie Tunisair est " récupérable " et ce, même avec un personnel en sureffectif, estime le PDG. " Avec la bonne volonté de la majorité de ses employés qui ont démontré un dévouement et une détermination sans précédent durant la crise sanitaire, nous devons travailler ensemble avec les autorités publiques pour que notre compagnie redresse la barre et joue son rôle de transporteur national pour le développement de l'économie tunisienne ", a conclu M. Mnakbi.

Omar El Oudi

Publié le 15/06/2020 10:15:47

6 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE
Dvbgsmpc


15/06/20 18:09
Vraiment, c'est nul!! Sfax a beaucoup souffert. 2 vols par semaines vers Sfax et vous voulez encore les supprimer!! S'il n'y a pas assez de traffic c'est à cause de vos retards, les mauvaises horaires, l'aéroport qui n'est pas bien équipé, la route de l'aéroport qui est terrible... Sinon, assurez vous que les sfaxiens sont partout à Paris!!!
MAKNINOV


15/06/20 19:37
Monsieur le PDG

C'est de la pure démagogie.
TUNISAIR ne peut pas survivre très longtemps..... Sans vision et sans stratégie et avec un Personnel pléthorique et une flotte vieillissante , dont la moyenne d'age est entre 16 et 18 Ans !....
Apparemment vous tenez plus au Poste qu'au sauvetage de la Compagnie . Ce dernier me semble largement plus Grand que Vos Compétences!....
A BON ENTENDEUR SALUT.....
mennani


15/06/20 22:28
Tunisair a dégagé des bénéfices en 2019 !!!
il se fout de nous ce PDG à la con. les états financiers de 2018 ne sont pas encore publiés et il connait ceux de 2019 !
karimoa


16/06/20 00:48
Plan de restructuration
Avant de démarrer il faut garder le PDG et changer tout le conseil d'ad.
Recruter un banquier spécialisé en matière de risque de change pour gérer les fonds devises dans le temps et procéder aux couvertures des dettes galopantes.
Mise en place d'un tableau Ressources Emplois multi convertis journalièrement..
*Vendre 51 ù du Kl à un partenaire renommé .
Le partenaire aura :
*à payer les charges de départ de 2000 employés.
*aménager le flot avec une dizaine(10) de BOENG
*Formation des cadres techniques selon Iso de référence.
*Maintien des avantages du personnel
Proceder au changement du syndicat et realiser ce plan en deux (2) ans

Voir tous les commentaires

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.