bourse tunis

Crowdfunding : Menaces ou opportunités pour les banques ?

Par Afrikwity, le 07/02/2017

Il y a 0 commentaires sur cet article

Omar El Oudi

Comme évoqué dans nos derniers articles, Le crowdfunding devient une source de financement incontournable dans les pays où il se développe. Preuve en est l’equity crowdfunding devrait atteindre 34 Milliards de dollars d’ici 5 ans, surpassant ainsi les montants du capital risque au niveau mondial.

Aussi étonnant que cela puisse paraitre, cette expansion s’accompagne d’un développement des partenariats entre plateformes et acteurs bancaires ou assuranciels. Pour les plateformes, il s’agit d’un moyen de se différencier par rapport à la concurrence, de gagner en crédibilité et de rassurer les utilisateurs dans un marché encore naissant. Pour les acteurs du financement traditionnel, il s’agit d’une opportunité pour attirer une nouvelle cible et de s’afficher en tant qu’acteur innovant.

En effet, les plateformes de crowdfunding et les banques n’agissent pas sur le même tableau. Il est de plus en plus difficile pour un entrepreneur de se financer dans les circuits traditionnels. Cela est en partie dû aux nouvelles contraintes réglementaires imposées aux banques (ratios de liquidité et besoins de fonds propres des banques contraignants). Beaucoup de porteurs de projets qui lancent une campagne de crowdfunding n’ont pas réussi à obtenir de fonds suffisants dans une banque, voire n’ont pas fait de demande par peur de l’échec. Ainsi le crowdfunding aide un nombre croissant de start-ups et de PME à trouver les fonds nécessaires à leur développement.

Des partenariats variés au service des porteurs de projet

Force est donc de constater une complémentarité entre ces deux types d’acteurs du financement. On en retrouve une illustration dans les partenariats noués entre des plateformes de crowdfunding et les banques, qui allient leurs forces respectives. 

L’analyse des principaux partenariats mis en place (voir tableau ci-dessous) permet de mettre en évidence 3 tendances majeures de partenariats plus ou moins intégrés :

  • Le partenariat « technique » de gestion des solutions de paiement, cantonnement, etc.
  • Le partenariat commercial de distribution, produits/services complémentaires, etc.
  • Le partenariat « financier » via les prises de participation, les levées de fonds, etc.

Exemple de partenariat entre plateformes de crowdfunding et acteurs financiers traditionnels


Un partenariat gagnant-gagnant

Un enjeu d’image : être acteur de l’écosystème entrepreneurial et de l’innovation pour attirer une nouvelle clientèle 

Les partenariats avec les plateformes de crowdfunding permettent aux acteurs historiques de bénéficier de l’image positif que dégagent les startups et ainsi de renforcer leur positionnement dans l’écosystème de l’innovation. Prenant le cas le partenariat entre Wiseed (plateforme d’equity crowdfunding) et le Crédit Coopératif (Groupe BPCE) : en diversifiant son offre, en intégrant de nouvelles formes de financement la banque bénéficie d’une image d’entreprise innovante et dynamique.

Le partenariat est également l'expression d'un engagement en tant que banque responsable lorsqu’elle finance des projets à caractère plus social ou culturel. C’est par exemple le cas de la Société Générale dans le cadre de sa collaboration avec la plateforme Spear ou encore de l’UBCI avec l’opération d’abondement dans le projet de l’école Chafaï, sur la plateforme CoFundy, renforçant ainsi l’engagement et le positionnement RSE de la banque.

Un enjeu commercial : une opportunité d’acquérir une nouvelle clientèle

En signant un partenariat avec la plateforme d’equity crowdfunding Wiseed, BNP Paribas fournit un nouveau service à sa clientèle à la recherche de fonds propres (la banque fournissant principalement des prêts) tout en gardant la relation commerciale. De la même manière en proposant à leurs clients d’investir une partie de leur épargne dans des projets proposés par la plateforme Prêt d’Union, Infinitis (plus grand réseaux de conseillers en gestion de patrimoine indépendants) étend sa gamme de produit d’épargne.

Dans le cas des partenariats entre banques et plateformes de prêt, les banques étant soumises à des exigences réglementaires de plus en plus contraignantes, en cofinançant certains prêts, les plateformes leur permettent d'octroyer des crédits tout en gardant la relation commerciale et sans pour autant accroître leur exposition au risque.

Un enjeu de veille : enrichir l’expérience client en profitant d’un savoir-faire nouveau et innover

Prenons le cas des plateformes de prêts, elles représentent une source d'inspiration pour les banques pour innover alors qu'elles sont dans un marché mature très concurrentiel. Les plateformes de prêts ont mis en place des processus et développer des outils leur permettant d'étudier les dossiers de crédits en un temps record, sans garanties ni caution. Or, ce sont des qualités qui font souvent défaut aux acteurs traditionnels.    

Pour les acteurs de la banque, le développement du crowdfunding est un signe que les clients attendent des modes de financement plus simples, plus transparents et plus traçables, qui prennent en compte l’impact du web 2.0 et des réseaux sociaux. Pour répondre à ce besoin et partant du constat que le crowdfunding leur est complémentaire, les banques cherchent à s’allier à des plateformes.

Notre prochain article « Le crowdfunding – un outil efficace pour la mobilisation de la diaspora » 

www.afrikwity.com - Plateforme de crowdfunding en investissement pionnière en Afrique

Lire aussi :

Le Crowdfunding : Qu'est ce que c'est ? 

Le Crowdfunding en Tunisie - Etat des lieux, enjeux et avantages

Quel cadre favorable au développement du crowdfunding en Tunisie ?

Contact : contact@afrikwity.com



DERNIERS ARTICLES DE L'AUTEUR