ilboursa arabic version ilboursa

SIPHAT : Des ambitions et des défis

ISIN : TN0006670012 - Ticker : SIPHA
La bourse de Tunis Ouvre dans 18h33min

La tâche est immense pour le nouveau management pour réussir le chantier de transformation de la SIPHAT. Les défis sont de taille pour une société dans le giron public. Des zones d'ombre méritent d'être éclaircies sur le modus operandi du projet et sur son schéma de financement. Selon les analystes de Tunisie Valeurs, ce projet peut avoir des effets d'annonces favorables sur le cours boursier, mais le manque d'éléments factuels les appelle à la rationalité.

La SIPHAT s'est donnée rendez-vous avec le marché après une longue absence. La communication financière tenue dernièrement a été l'occasion pour le nouveau management, qui a pris les rênes de la société en juin 2019, de faire le point sur les réalisations récentes de la Siphat et d'exposer sa stratégie de développement.

La société a enregistré, en 2019, son chiffre d'affaires le plus faible, dans sa vie boursière. Plusieurs années d'inaction, d'une gouvernance publique contestable et de dégâts collatéraux de la Révolution ont conduit la firme à une impasse. Une situation de blocage a été atteinte à tous les niveaux avec les partenaires de la SIPHAT (bailleurs de fonds et fournisseurs).

Prenant conscience de l'enjeu concurrentiel et du potentiel de redressement de la SIPHAT, la nouvelle équipe de direction s'active sur tous les fronts pour redonner vie à la société et rétablir ses équilibres financiers. Le management a présenté sa feuille de route pour le sauvetage de la SIPHAT, un vaste plan de restructuration prévoyant des actions à engager sur le court, moyen et long termes pour se libérer des tensions de trésorerie et atteindre un sentier de croissance pérenne. L'équipe de direction a également levé le voile sur un nouveau business plan sur la période 2019-2023. Un BP qui nous semble ambitieux de par l'importance des efforts d'investissement à consacrer (une enveloppe de 25 millions d'Euros) et des rythmes de croissance envisagés.

Perspectives d'avenir et prévisions

Malgré les difficultés financières et l'importance des défis auxquels est confrontée la SIPHAT, le management reste confiant dans le redressement de la société. Il a présenté une feuille de route globale dont les modalités pratiques attendent encore le feu vert des autorités de tutelle. Ce plan d'action comprend quatre phases distinctes :

1) A très court terme : Dénouer les blocages avec les bailleurs de fonds et les fournisseurs

La société est bien avancée dans son processus de restructuration financière. Le management a réussi à obtenir la garantie de l'Etat pour une enveloppe de 10 MDt, permettant à la société de rééchelonner ses engagements envers les banques et d'obtenir de nouveaux financements. Le management prévoit également de réévaluer le patrimoine immobilier de la société et estime la plus-value à dégager à plus de 70 MDt. L'assainissement financier passera, par ailleurs, par la cession des immobilisations non productives et par la conversion du Compte Courant Associés de la PCT en capital (portant sur un montant de 6 MDt).

L'obtention de nouveaux crédits bancaires a permis de fluidifier la trésorerie de la société et de donner un souffle nouveau à l'activité. Les négociations avec les partenaires (fournisseurs, CNRPS et la STEG) pour le rééchelonnement des dettes ont ainsi pu redémarrer et ont été fructueuses, selon le management.

2) A court terme : Optimiser la capacité de production

Le management compte améliorer le mixproduit de la société pour cibler des segments plus rentables dans le secteur officinal et hospitalier.

3) A moyen terme : Auto-promouvoir les produits et investir dans les " injectables "

Le management compte consacrer l'équipe actuelle de promotion médicale uniquement pour les produits concurrentiels à faible rotation et aux lancements récents.

Parallèlement, l'effort pour pénétrer les marchés à l'export sera plus intensifié dans les prochaines années pour échapper à la morosité du marché local. Le management espère créer une JV en Afrique en partenariat avec un acteur d'envergure panafricaine.

Vu les perspectives prometteuses du segment des médicaments injectables, SIPHAT compte s'y lancer. La société ambitionne de mettre en place une JV spécialisée dans les produits injectables (vaccins et sérums) en partenariat avec l'Institut Pasteur.

4) A long terme : Pénétrer de nouveaux métiers

Prenant conscience de l'enjeu concurrentiel, l'équipe de direction compte pénétrer de nouveaux métiers comme les produits parapharmaceutiques et les produits biosimilaires. Cette dernière ligne de métier sera exercée par une JV qui sera codétenue par la SIPHAT et la technopole de Sidi Thabet dont la société est actionnaire à hauteur de 5%.

Contrairement aux récents programmes de mise à niveau des entreprises publiques cotées (banques publiques, Sotetel, Sotumag), le plan de redressement de la Siphat ne prévoit pas l'engagement d'un programme de réduction des effectifs. Les analystes de Tunisie Valeurs pensent que le management compte absorber le sureffectif par une montée en capacité et en volume dans les prochaines années et par un redéploiement des ressources humaines, notamment dans les nouvelles lignes de production.

Parcours boursier et opinion de Tunisie Valeurs

Le parcours boursier de la Siphat depuis sa 2010 a été - à l'image de ses réalisations financières– insatisfaisant. Durant plus d'une décennie de cotation, la société a cumulé une contreperformance de 66%.

Présentement, la société est valorisée à 10,1MDt, ce qui correspond à un multiple d'EBITDA 2020 estimé de 14,4x. Cette valorisation est chère comparativement à la concurrence cotée (un multiples VE/EBITDA moyen de 9,1x pour le secteur coté).

Le projet de transformation de la SIPHAT peut susciter l'engouement du marché et avoir des effets d'annonce favorables sur le cours. Cependant, fondamentalement parlant, la tache nous semble ardue pour le nouveau management tant sont nombreuses les carences structurelles de la société 1) une gouvernance publique qui implique une lenteur décisionnelle tant au niveau stratégique qu'opérationnel (passage par des appels d'offres et par les organes de tutelle comme la CAREPP, le ministère de la santé et des finances), 2) une orientation stratégique vers le marché hospitalier générateur de BFR, 3) une politique des ressources humaines résolument " sociale " et 4) une faible dynamique de recherche et développement avec un nombre restreint de dossiers d'AMM déposés annuellement.

Des zones d'ombre entourent encore le modus operandi du projet et surtout et son mode de financement. Autant de questions auxquelles l'équipe de direction devrait répondre, probablement dans la deuxième communication financière promise avant la fin de l'année.

Les analystes de Tunisie Valeurs préfèrent attendre des avancées concrètes dans le projet de transformation de la SIPHAT et restent attentifs aux prochaines publications. " Mais, pour le moment, le manque d'éléments factuels nous appelle à la rationalité. Nous recommandons de conserver le titre ".

Télécharger la note de Tunisie Valeurs

Publié le 03/03/20 09:13

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

Gq7qfasiSWWnX1XMzPDxZ_dH2_UFtRAuic7QqA8NOZk False