bourse tunis

SERVICOM réclame 60 millions de dinars de dommages et intérêts au Fonds américain GEM

ISIN : TN0007340011 - Ticker : SERVI
La bourse de Tunis ferme dans 0h9min

Une demande d'arbitrage a été présentée par Servicom Holding et Servicom SA contre le fonds américain GEM Global Yield auprès de la Cour Internationale d'Arbitrage de Londres, apprend ilBoursa.

Cette action fait suite au non-respect des engagements contractés par le Fonds GEM entraînant ainsi des pertes considérables à la société. Par leur demande d'arbitrage, les responsables de Servicom cherchent à obtenir des dommages et intérêts d'un montant équivalent à 60 millions de dinars (20 millions de dollars). Cela fera l'objet d'un rapport d'expert et d'autres preuves qui seront fournies par la société. 

Rappelons qu'en décembre 2018, conformément au contrat signé avec Servicom, le fonds GEM devait acquérir le 9 janvier 2019 un nombre d'actions Servicom compris entre 1.860.000 et 4.960.000 à un prix unitaire de 1,800 dinar. Malgré le constat d'infraction, suivi d'une mise en demeure de procéder à l'achat du nombre d'actions susmentionné et de procéder au paiement de l'achat en conséquence, le fonds GEM a refusé de respecter son engagement.

En revanche, SERVICOM Holding, l'actionnaire de référence de la société SERVICOM, a annoncé dans un communiqué publié le 28 janvier dernier, que le dénouement du premier tirage n'a pas pu être clôturé et ce, suite à la demande du fonds d'investissement GEM d'acquérir un nombre d'actions inférieur à celui défini dans le contrat signé entre les deux parties, et qu'elle est en train de négocier avec le fonds afin de trouver une solution dans le cadre du contrat signé.

Le 1er février 2019, le fonds GEM a informé la société qu'il envisageait d'acheter 432.000 actions au prix d'achat de 1,800 dinar. Toutefois, l'avis de clôture envoyé par GEM n'était ni signé ni daté et le montant correspondant à l'achat n'a jamais été versé.

Quelques jours après, le 19 février précisément, la société annonce la démission de son PDG, Majdi Zarkouna, la nomination de Mourad Dimassi (anciennement DGA de Servicom SA) en tant que nouveau PDG de la société, et qu'elle a engagé le cabinet d'avocats français "Viguié Shmidt & Associés", spécialisé en arbitrage international, de défendre les intérêts du groupe Servicom.

Notons que le Fonds GEM gère des investissements alternatifs de 3,4 milliards de dollars à travers un ensemble diversifié de véhicules de placements axés sur les marchés émergents du monde entier. Ces véhicules d'investissement offrent au groupe GEM et à ses partenaires une exposition aux rachats d'entreprises de petites et moyennes capitalisations, aux investissements privés dans des sociétés et aux investissements de capital-risque.

Omar El Oudi

Publié le 08/04/2019 10:54:26

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.