se connecter recherche

Que se passe-t-il à la Société Immobilière Tuniso-Saoudienne ?

ISIN : TN0007180011 - Ticker : SITS
La bourse de Tunis ouvre dans 7h58min

Alors qu'une Assemblée Générale Ordinaire a été annoncée pour le 31 août 2018 pour statuer sur les états financiers relatifs à l'exercice 2016 de la SITS (Société Immobilière Tuniso-Saoudienne), le Tribunal a annulé le 19 avril dernier la tenue de cette AGO et désigné un nouveau mandataire de justice en la personne de Néjib Ben Dhieb, et lui a confié la mission de convoquer une nouvelle Assemblée prévue pour la fin du mois de mai 2018.

Néanmoins, cette Assemblée Générale va statuer sur la composition du Conseil d'administration de la société et des décisions prises à l'issue d'un Conseil tenu le 23 mars dernier et qui a réuni uniquement les membres saoudiens et ce, sur la convocation du Directeur Général Akrem Ziadia, qui par cette action confirme, lui, et son complice la partie saoudienne, leur volonté d'écarter les actionnaires tunisiens (le Groupe Poulina et la Tunisian Saudi Bank, ex STUSID Bank) du Conseil d'administration de la SITS.

Ainsi, M. Ziadia aurait tiré profit des décisions prises par le Conseil du 23 mars dernier. Il aurait ainsi bénéficié d'une augmentation de salaire et d'autres avantages ainsi qu'un prolongement de son mandat de deux années supplémentaires, une décision contradictoire aux statuts réglementaires. Tous ces éléments laissent prétendre que l'opération est payée d'avance.

Mais revenons un petit peu en arrière pour commencer. Après l'ancien Directeur Général égyptien qui aurait détourné la somme de 300.000 dinars, selon le rapport du commissaire aux comptes du 30 juin 2016, le président du Conseil d'administration saoudien a présenté sa démission, avant d’essayer d’y revenir. Ensuite, un premier administrateur judiciaire a été désigné pour essayer de fixer la date d’une Assemblée Générale Extraordinaire pour permettre à la SITS de se faire nommer un nouveau Directeur Général.

Une Assemblée Générale a eu lieu le 13 mars 2017 et décidé d'élire un nouveau Conseil d’administration et désigné Akram Ziadia au poste de DG de la SITS où il est par ailleurs actionnaire. Réuni sous la présidence du mandataire de justice, le nouveau Conseil a nommé Abdellatif Mechaal au poste de président du nouveau Conseil.

Mais, le Saoudien Ibrahim Ben Saidane, qui présidait ce conseil depuis la création de l’entreprise, s’y oppose et refuse de quitter la présidence du conseil. Il a même réuni un autre Conseil et pris des décisions contraires à ce qui avait été décidé par le conseil du 13 mars 2017.

En novembre dernier, alors qu'une réunion du Conseil a été convoquée pour le 24 novembre 2017 pour statuer sur les états financiers relatifs à l'exercice 2016, Akram Ziadia a demandé au Président du Conseil le renvoi de la réunion au 8 décembre 2017 afin de permettre aux Saoudiens d’y être présents. Malgré l'acceptation de la demande de M. Ziadia, la réunion du Conseil a eu lieu bel et bien le 24 novembre en présence seulement des membres saoudiens et bien évidemment de Akram Ziadia. Pire, le PV de la dite réunion n'a pas été communiqué à la partie tunisienne. Pour cause : les avantages accordés au Directeur Général Akram Ziadia en récompense de sa loyauté aux Saoudiens.

Omar El Oudi

Publié le 16/05/18 09:30

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.