se connecter recherche

AMI Assurances annonce une perte nette de plus de 41 millions de dinars en 2017

ISIN : TN0007680010 - Ticker : AMI
La bourse de Tunis ouvre dans 15h47min

La Compagnie AMI Assurances a publié ce mardi ses états financiers relatifs à l’exercice 2017 faisant ressortir une perte nette de plus de 41 millions de dinars. Le Résultat de 2016 a été retraitée à -43 millions de dinars suite au changement de la méthode d'évaluation des provisions techniques. Détails.

La compagnie a procédé au changement de la méthode d’évaluation des provisions techniques ce qui a fortement impacté les résultats de 2016 et 2017. En effet, les provisions techniques brutes de l’exercice 2016 sont passées à 345,6 millions de dinars au lieu de 279,3 millions telles que publiées au niveau des états financiers de l’année 2016, soit un accroissement de 66,3 millions de dinars. Cette augmentation des provisions s’est répercutée sur les charges de l’exercice au niveau des Provisions sur Sinistres à Payer (PSAP).

En 2017, les provisions techniques brutes se sont élevées à 388,75 millions de dinars, soit des provisions supplémentaires de 43,12 millions de dinars.

Les provisions techniques sont évaluées par référence à l’arrêté du ministre des finances du 27 Février 2001 et aux normes comptables sectorielles. Le constat qui est fait au début de 2017, a motivé l’examen des méthodes appliquées par l’AMI avec l’intervention d’un actuaire. Cet examen a abouti à conclure que les méthodes d’évaluation antérieurement appliquées nécessitent des changements compte tenu du contexte actuel de l’AMI. L’application conforme à dégager des écarts d’évaluation des sinistres à payer et des tardifs.

Ce changement des méthodes d’évaluation des PSAP constatées en 2017 a impacté significativement le résultat de l’exercice et entraîné l’ajustement à la baisse des capitaux propres d’ouverture pour un montant brut avant effet d’impôt de 59,8 millions de dinars suite à leur application rétrospective.

Conformément aux dispositions de la Norme Comptable Tunisienne n°11 relative aux modifications comptables, cette nouvelle méthode d’évaluation a été traitée en tant que changement de méthode comptable, dont l'effet sur les exercices antérieurs a été imputé sur les capitaux propres d'ouverture de l'exercice 2017.

L’effet de la nouvelle méthode sur les exercices antérieurs, qui a été imputé sur les capitaux propres d’ouverture de l’exercice 2017, s’élève à un montant net de 50,6 millions de dinars. Par ailleurs, et en application du paragraphe 17 de ladite norme, ce changement de méthode a été traité d'une manière rétrospective.

A cet effet, les données comparatives de l'exercice 2016 ont été retraitées pour les besoins de la comparaison. Le Résultat net de l’exercice 2016 est ainsi retraité à -43,5, soit les 7,1 millions de dinars de bénéfice effectivement publié en 2016 sur les quel on retranche les 50,6 millions de dinars.

Le nouveau Résultat net de l’exercice 2016, augmenté des reports à nouveau au 31/12/2016, soit 5,9 millions de dinars, ramène les résultats reportés au 31/12/2017 à -38,2 millions de dinars.

Sur l’exercice 2017, la compagnie a dégagé un résultat net négatif de 41,7 millions de dinars impacté par une hausse de la sinistralité et une nette progression des frais administratifs. Les fonds propres après résultat passent ainsi, avant Réserves spéciales de l’exercice, à -38,6 millions de dinars.

Toutefois, la compagnie a fait le choix de déroger au principe de comptabilisation des immobilisations au coût historique (qui a fait l’objet d’une note d'information spécifique conformément au paragraphe 75 de la Norme Comptable générale) et de retenir leurs justes valeurs déterminées par des expertises indépendantes.

Cette opération de réévaluation de l’actif immobilier a dégagé une plus-value de 44,4 millions de dinars portée dans le compte « Réserves spéciales de réévaluation ». Néanmoins, elle n’a pas eu d’impact sur le résultat de l’exercice de 2017, mais portée directement dans les fonds propres qui s’élèvent ainsi 5,7 millions de dinars pour un capital social de 23,1 millions de dinars.

La réévaluation n’a pas eu d’impact fiscal en 2017. Egalement, elle sera sans incidence fiscale dans les exercices futurs tant que la réserve ne sera pas utilisée et le bien ne sera pas cédé.

Télécharger les états financiers arrêtés au 31 décembre 2017

M.H

Publié le 04/12/18 20:38

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.