bourse tunis

Tunisie : La BCT prévoit un taux d’inflation moyen de 7% en 2019 et de 6,7% en 2020

Les récentes prévisions à moyen terme publiées par la Banque Centrale de Tunisie (BCT) laissent entrevoir une légère détente de la hausse des prix à la consommation. Elles tablent sur un taux d’inflation moyen de 7% en 2019 et de 6,7% en 2020 et ce, après avoir atteint 7,3% en 2018.

Par principale composante, l’inflation des produits administrés devrait se maintenir à des niveaux élevés, en s’établissant à 4,6% en 2019 et 4,2% en 2020. Ces perspectives résulteraient essentiellement des hausses des prix de l’énergie.

Quant à l’inflation des produits alimentaires frais, l’envolée des prix observée durant le premier trimestre 2019 (9,7% en GA) devrait s’atténuer légèrement dans la période à venir. Les récentes prévisions tablent sur une progression des prix de produits frais en moyenne de 9% en 2019 et 6,7% en 2020 et ce, après 8,3% enregistrée en 2018.

Les perspectives haussières des prix des produits frais, notamment en 2019, sont liées à la hausse quasi-généralisée des coûts de production (dont une grande partie des intrants est importée) et de distribution (répercussion des éventuelles augmentations des prix de l’énergie), à une offre en baisse et un comportement de marge excessive.

Les perspectives de l’inflation sous-jacente, mesurée par l’indice des prix à la consommation hors produits frais et produits à prix administrés, se sont améliorées relativement. Après avoir atteint un record historique de 8,2% en 2018, le taux d’inflation sous-jacente devrait revenir à 7,5% en 2019 et 7,6% en 2020. Ce léger apaisement est lié, notamment, à l’atténuation du rythme de dépréciation du taux de change du dinar durant les derniers mois.

Egalement, la hausse du taux directeur, en février dernier, de 100 points de base devrait contribuer à contrecarrer les tensions en provenance de la demande de consommation dans la période à venir.

En revanche, d’autres facteurs inflationnistes pourraient freiner une décélération plus importante de l’inflation sous-jacente, en 2020, tel que les répercussions des hausses passées et attendues des prix de l’énergie, des produits alimentaires frais (prix de la restauration) et des prix internationaux des matières premières.

O.E.O

Publié le 10/06/2019 13:19:09

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.