se connecter recherche

SAH (Lilas) : MAC SA recommande le titre à l'achat

ISIN : TN0007610017 - Ticker : SAH
La bourse de Tunis ouvre dans 35h51min

Le Département Recherches relevant de l’intermédiaire en Bourse MAC SA vient de publier une Note d’analyse consacrée à la Société d’Articles Hygiéniques (SAH), spécialisée dans la fabrication et la commercialisation des articles hygiéniques sous la marque « Lilas ».

 

Leader du marché tunisien, la société fondée par Mme Jalila Mezni doit sa réussite à un business model basé sur sa présence dans le secteur des biens de consommation, le développement sur les marchés maghrébins, et récemment ceux de l’Afrique subsaharienne, l’intégration verticale et un réseau de distribution stable.

Le marché tunisien reste la principale source de revenus pour le groupe générant un peu plus de 57% du chiffre d’affaires consolidé. Avec une part de marché de 60%, tous produits confondus, SAH est le leader du marché tunisien. Aujourd’hui, SAH Tunisie exporte vers plus de 20 pays en Afrique en plus des deux filiales industrielles en Libye et en Algérie.

Analyse de la performance financière

Sur les cinq dernières années, SAH a montré une forte résilience avec une croissance moyenne de 10,4% par an grâce à une diversification géographique mais aussi à une agressivité commerciale sur le marché local. Le chiffre d’affaires en 2017 a atteint 373,4 MDT (+10,1%).

Malgré la hausse des prix des matières premières et la dépréciation du dinar tunisien, le groupe a démontré aussi une résilience au niveau de sa performance opérationnelle puisque la marge brute et l’EBITDA ont évolué à des rythmes plus accélérés que les revenus (TCAM 2013- 2017 de 15,6% et 21,3% respectivement).

Cette performance provient (1) d’une intégration en amont à travers la filiale AZUR qui approvisionne toutes les autres sociétés industrielles du groupe avec la ouate de cellulose, intrant indispensable aux produits hygiéniques, (2) d’une diversification des sources d’approvisionnement pour les autres matières premières et (3) d’une augmentation progressive des prix de vente afin d’impacter une partie de la hausse des prix des matières.

De plus, la gestion efficiente des ressources humaines a permis aussi une réduction des charges de personnel qui représentent désormais 9.1% des revenus malgré qu'il s’agit d’une industrie qui a un fort recours à la main d’œuvre et aussi les extensions des unités de production.

Au niveau du bottom line, les réalisations du groupe n’ont malheureusement pas suivi. Courant ces deux dernières années (2017 et 2018), le groupe a connu une phase d’investissement intensive (près de 190 MDT sur les cinq dernières années et près de 85 MDT en 2018) qui a pesé sur les dotations aux amortissements.

Par ailleurs, le groupe a subi des charges financières exceptionnelles de 27,85 MDT en 2017 dont la majeure partie provient de la perte de change (18,9 MDT en 2017 contre 2,4 MDT en 2016) et le reste provient des charges d’intérêts (10,9 MDT).

Prévisions 2018-2019

L’année 2018 a été un exercice difficile pour le groupe. Plusieurs facteurs ont été pénalisants notamment le renchérissement des matières premières (+30% pour la cellulose et +15% pour le super absorbant) et la continuation du glissement du dinar face à l’Euro et au US dollar, sachant que 80% des matières premières sont importées, 65% des importations sont libellées en Euro et les 35% restants en US dollar.

Le groupe Lilas a connu en 2018 une période de transition qui n’a pas été sans impact sur ses résultats semestriels. En effet, le groupe a entamé un programme d'investissement assez lourd pour 230 MDT "en one shot" ce qui a induit inéluctablement une augmentation importante des charges financières, et notamment les intérêts bancaires et les pertes de change.

Malgré ces contraintes et difficultés, le groupe s'attend à un bénéfice consolidé de 25,6 MDT à fin 2018 soit un repli de 9,5% par rapport à 2017. Rappelons qu'au premier semestre 2018, le résultat net consolidé a été de seulement 11,6 MDT. Le rattrapage au niveau du bénéfice proviendra de la reprise des exportations vers la Libye, par un effet prix sur le marché tunisien (des augmentations de prix entre 12 et 20% à partir du mois d’août 2018) et le démarrage d’Azur Détergent au quatrième trimestre 2018.

Recommandations

Depuis son introduction en bourse, c’est la première année que le titre SAH connait une tendance baissière perdant à ce jour 19,55% (depuis le début de l’année). A ce niveau de cours, le titre SAH s’échange à un multiple des bénéfices 2018e de 29.7x et un multiple d’EBE de 14.5x.

Ces multiples peuvent paraitre élevés à priori, mais vue le potentiel de croissance futur e des bénéfices (TCAM 2018-2022 de 41%), le titre SAH parait sous -valorisé si on prend en considération le ratio PEG (The price/earnings to growth) qui s’établit à 0.72.

SAH est une valeur liquide appréciée pour sa forte résilience, pour son business model basé sur le développement régional aux pays du Maghreb et en Afrique subsaharienne, qui affiche un fort potentiel de croissance à long terme et surtout basé sur l’intégration partielle pour réduire sa dépendance envers les fournisseurs et sur la diversification de ses sources de revenus pour s’assurer une solidité financière future lui permettant d’avoir les moyens de ses ambitions.

Considérant l’amélioration de la profitabilité du groupe, les perspectives de développement en Afrique subsaharienne, les analystes de MAC SA restent fortement positifs sur le groupe SAH quant à sa capacité de dégager des bénéfices récurrents et en amélioration dans les années futures. Ainsi, ils réitèrent leur recommandation d’ACHETER le titre à ces niveaux de cours.

Télécharger l’intégralité de l’analyse

Publié le 10/10/18 11:53

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.