bourse tunis

L’IJARA, nouveau fer de lance de Banque Zitouna

Proposé conformément aux principes de la Finance Islamique, le mode de financement à moyen terme " IJARA " est de plus en plus sollicité, compte tenu des divers avantages auxquels il donne accès. Pour mieux comprendre la différence entre ce mode de financement et le leasing conventionnel et afin de mieux faire évaluer son potentiel, la Rédaction d'ilBoursa a interviewé Monsieur Mohamed Rached Bilel, Directeur Support Réseau chez Banque Zitouna, et en charge de l'Activité Ijara au sein de la Banque.

L'IJARA, comment ça fonctionne ?

L'IJARA est une technique utilisée pour le financement des investissements immobiliers ou mobiliers (véhicules utilitaires, voitures de service, équipements professionnels, équipements médicaux, etc.). " La banque achète le bien sollicité par le client et lui donne le droit de l'utiliser et d'en bénéficier pour une période prédéterminée en contrepartie d'un loyer convenu d'avance ", explique M. Bilel.

Et d'ajouter que le bien reste une propriété de la banque et seul l'usufruit, c'est-à-dire le droit de l'usage, sera transféré au locataire. A ce titre, c'est la banque qui se charge d'assurer le matériel. " Le risque de destruction ou de perte de l'actif est porté par le bailleur qui continue à avoir la responsabilité du bien, sauf cas de malveillance ou négligence du preneur ", affirme M. Bilel.

Aussi, le client ne commencera à payer le loyer qu'à la réception du bien. A la fin du contrat de location, le bien reviendra au client, selon un contrat de cession, signé séparément, à la fin de période de location , par les deux parties.

IJARA et leasing conventionnel, quelle différence ?

Selon Le Directeur Support Réseau chez Banque Zitouna, ce qui diffère l'IJARA au crédit-bail (Leasing conventionnel), c'est l'absence de pénalités en cas de retard de paiement " car les pénalités qui surviendraient pour ces motifs seraient considérés comme des intérêts, or la Finance Islamique réfute ce procédé ". La Finance Islamique réprouve également toute provision dans un contrat financier qui pénalise un débiteur de bonne foi déjà en difficulté, ajoute M. Bilel.

De plus et contrairement au contrat de crédit-bail, dans un contrat d'IJARA, le paiement des loyers ne peuvent pas commencer avant que le client ait pris possession du bien en question et non pas à la signature du contrat. " De cette manière, le client-preneur n'est redevable du paiement du loyer qu'après la réception du bien objet de la jouissance. Ainsi la notion des intérêts intercalaires n'existent dans le contrat Ijara et le client n'a rien à payer tant que le bien n'a pas été mis à sa disposition ".

D'autre part, dans un contrat d'IJARA il est possible de déterminer le montant de chaque paiement, non pas préalablement, mais à la date où la livraison de l'actif sous-jacent est prévue. " Cette flexibilité rend cet instrument particulièrement utile dans le cas de financement de projets, une activité où l'incertitude sur la rentabilité future d'un projet d'investissement peut être importante ", explique M. Bilel.

 

 

IJARA

LEASING Conventionnel

Contractualisation

Séparation entre le contrat de location et le contrat de transfert de propriété à la fin de la durée de location

Le contrat de leasing est à la fois le contrat de location et le contrat de transfert de propriété

Intérêts Intercalaires

Les redevances locatives ne sont dues qu'à partir de la date de délivrance du bien objet du contrat et l'entrée en jouissance

Des intérêts intercalaires sont comptabilisés à partir de la date de signature du contrat jusqu'à la délivrance du bien

En cas de vices cachés ou problème de fabrication

Le Bailleur (la banque) devra résoudre ce problème avec le fournisseur à sa charge.

Le locataire est l'unique responsable. Il assume les conséquences au choix du fournisseur et en même temps il devra payer de ses loyers

Assurance

A la charge du bailleur

A la charge exclusive du locataire

Pénalité de Retards

Pas de Pénalités de Retard, la Banque préserve son droit, après un délai de grâce, de récupérer son bien

Des pénalités de retards sont perçues automatiquement en cas d'impayés

Sinistre total

Résiliation contrat/indemnisation assurance/sans recours contre le client/Client a le droit d'arrêter le paiement des loyers

Résiliation contrat avec commission/indemnisation assurance/recours contre le client/ Client doit continuer à payer le loyer jusqu'à intervention de l'assurance

 

Banque Zitouna, augmente sa part de marché IJARA

L'encours total du secteur du leasing a atteint à fin septembre 4,4 milliards de dinars dont 605 millions accaparés par Banque Zitouna à travers son produit IJARA, soit une part de marché de l'ordre de 14%. " Pour le mois de septembre 2020, la production IJARA s'est élevée à 23,5 millions de dinars. Capitalisant sur son grand réseau d'agences (154 agences sur tout le territoire) et sa proximité avec ses clients, Banque Zitouna a débloqué 1.467 dossiers pour un total de plus de 133 millions de dinars sur les huit premiers mois de l'année 2020 ", a fait savoir le responsable de la banque.

Derrière cette croissance de la part de marché de Banque Zitouna, indique M. Bilel, se trouve un travail d'équipe en parfaite synergie et une stratégie bien définie par le top management de la banque. " Banque Zitouna commence à récolter le fruit de sa stratégie puis que l'IJARA procure désormais environ 25% du résultat de la banque ", conclut M. Bilel.

Simuler votre financement Ijara

Propos recueillis par Omar El Oudi

Publié le 20/10/2020 12:10:57

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.