bourse tunis

Le Franco-tunisien Mohammed Adnène Trojette, nouveau monsieur numérique de l'Élysée

Après la nomination de Cédric O en tant que Secrétaire d’Etat au numérique, sa place de Conseiller numérique à l’Elysée n’est pas restée vacante bien longtemps avec la nomination, le dimanche 31 mars 2019, du Franco-tunisien Mohammed Adnène Trojette à ce poste.

Enarque et développeur, le fils de la Mornaguia (14 km au sud-ouest de Tunis) est désormais propulsé comme nouveau monsieur numérique de l'Élysée et du Président français Emmanuel Macron. Nommé en novembre 2017 en tant que secrétaire général adjoint de la Cour des comptes, Mohammed Adnène Trojette, 37 ans, exerçait au sein de la première présidence de la Cour et supervisait l'activité de cinq directions : direction des relations internationales, DSI, direction de la documentation et des archives, direction de la formation, direction des méthodes et des données.

Ingénieur en informatique et télécoms, ancien de l'Ecole Centrale de Paris, de l'ENA, de SciencesPo Paris et développeur Debian GNU/Linux, M. Trojette intègre le processus étatique en parallèle de son parcours universitaire. Rapporteur stagiaire au Conseil d'État de juillet 2007 à février 2008, il est aussi passé par la Commission européenne, la préfecture de PACA avant d'atterrir à la Cour des comptes en 2011 pour en devenir l'un des magistrats, jusqu'en novembre 2016. Il a co-dirigé, en 2017, l'incubateur de start up « Liberté Living-lab ».

Nouvelles missions

En tant que conseiller sur les questions économiques, M. Trojette intègrera le pôle économie des conseillers de l'Élysée, à côté des pôles régaliens (intérieur, sécurité, justice...), social et santé, territoire (agriculture, logement, forêt...), écologie, éducation nationale, diplomatique, parlementaire et communication.

Comme le souligne la presse française, en plus du portefeuille du numérique, Mohammed Adnène Trojette va reprendre le dossier de l'action publique au cabinet d'Emmanuel Macron. Charge vacante après le départ de Fabrice Aubert, conseiller « institutions, action publique et transition numérique ».

O.E.O

Publié le 05/04/19 09:31

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.