se connecter recherche

La Diaspora tunisienne : Quel rôle à jouer dans le développement économique du pays ?

ISIN : ABC000000029 - Ticker : USDCHF
La BVMT ouvre dans 15h19min

Afkar a réuni 50 acteurs clés sur le thème de "La Diaspora tunisienne: Quel rôle à jouer dans le développement économique du pays ?". La conversation a été dirigée par Dr. Kamel Jedidi​ de Columbia University, en tant que rapporteur, et Chaima Bouhlel​, activiste de la société civile, en tant que modératrice.

Plus de 20 entités du gouvernement tunisien, de la société civile, du secteur privé, des organisations internationales, des associations professionnelles et des institutions éducatives étaient présentes à l'événement.

L’événement a rassemblé des intervenants tels que Madame Sirine Ben Hassine​ et Monsieur​ Aous Labbane​ de l'Association des Tunisiens des Grandes Écoles, Monsieur Mondher Ben Hamida ​de Tunisian American Young Professionals, Monsieur Samir Bouzidi,​ expert en mobilisation des diasporas (Maghreb et Afrique subsaharienne), Madame Lorena Lando​ de l'Organisation Internationale pour les Migrations, et Madame Meriem Mezghenni Malouche​ de la Banque Mondiale.

Les opportunités à l'étranger ont conduit à l'émergence de diverses communautés de la diaspora​ tunisienne de par le monde. Au cours de la conférence, les participants ont exploré les différentes voies de collaboration intra- et inter- leurs communautés afin de soutenir et accroître de manière exceptionnelle les changements qui s'opèrent dans le pays.

Les recommandations suivantes ont été proposées :

  1. Mutualiser les efforts de réseautage et d’entraide
  2. Collecter et traiter les données relatives à la diaspora et les mettre à la portée du grand public
  3. Affiner le ciblage pour établir une typologie de la diaspora
  4. Créer des partenariats public-privé plus avantageux pour attirer les investissements de la diaspora
  5. Inspirer le public en partageant les modèles de réussite de la diaspora
  6. Organiser un “Diaspora Day” rassemblant les tunisiens résidents à l’étranger et les secteurs public et privé pour la promotion de l’investissement
  7. Mettre en place une stratégie nationale publique claire et efficace de mobilisation de la diaspora
  8. Miser sur l’économie créative pour renforcer l’image de la Tunisie à l’étranger

Les parties prenantes représentaient plus de 25 organisations dont L’Organisation Internationale pour les Migrations, Fondation Carnegie pour la paix internationale, le Arab Policy Institute,Tunisian American Young Professionals (TAYP), l’Association des Tunisiens des Grandes Écoles (ATUGE), L’Union Européenne, L’Ambassade de France, Heinrich Böll Foundation, Al Bawsala, Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ), les Columbia Global Centers, Think.it, Diaspora Invest, Ministère des Technologies de la Communication et de l'Economie Numérique, Ministère des Affaires Étrangères, Assemblée des représentants du peuple, L’Agence de Promotion de l'Industrie et de l'Innovation (APII), Kaoun, Harvard CMES Tunis, Esprit, l’Agence Nationale pour l’Emploi et le Travail Indépendant (ANETI), Fondation Tunisie pour le Développement, BlueFish, Université Tunis Dauphine, Smart Tunisia, Yunus Social Business Tunisie, et HBG holdings.

Afkar est une initiative qui rassemble les principaux acteurs concernés par une thématique, le temps d’une journée, et en table ronde, dans le but d’avoir un dialogue qui débouchera sur des résultats concrets. En 2018, Afkar lance une série de six éditions dans le but d’aborder les différents angles spécifiques ainsi que les défis économiques de la Tunisie.

Voici un lien vers le Livre blanc

Publié le 10/09/18 14:04

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.