bourse tunis

La Chine, l'Italie et la Turquie pèsent plus de 50% du déficit commercial de la Tunisie

ISIN : ABC000000076 - Ticker : USDTND
La bourse ouvre dans 15h57min

Les échanges commerciaux de la Tunisie avec ses partenaires affichent au terme des huit premiers mois de l'année, un solde déficitaire de plus de 10 milliards de dinars. En effet, les importations ont réalisé à fin août 2017 une hausse de 15,3% par rapport à fin juillet 2017 et de 19,3% par rapport à la même période de 2016.

Les exportations vers ces pays partenaires ont atteint 21,9 milliards de dinars à fin août 2017 après 19,13 milliards de dinars à fin juillet 2017, soit une hausse de 14,63%. En glissement annuel, elles ont enregistré une augmentation de 18,1%.

Ainsi, le déficit s'est élevé à 10.07 milliards de dinars contre 8,25 milliards durant la même période en 2016.

L'Union Européenne, premier partenaire économique de la Tunisie

Sur les huit premiers mois de l'année, les exportations se sont plus orientées vers l'Union Européenne, principal partenaire de la Tunisie. Ainsi, elles représentent 74,5% du total des exportations à la fin du mois d'Aout. Les exportations vers l'Afrique suivent avec 10,4% des exportations totales. Les exportations vers les autres zones sont ainsi faibles et sont même inexistantes pour certaines ( Amérique Centrale, Amérique Latine et Océanie ).

Comme mentionné plus haut, l'Union Européenne demeure le premier partenaire de la Tunisie. Sur l'ensemble des achats, 54% proviennent de cette zone. Les pays de l'Extrême Orient et le reste de l'Europe suivent avec respectivement des parts de 16% et 12%. Les importations provenant de l'Afrique sont faibles avec une part de 6% des importations totales.

Avec l'effondrement du dinar face aux devises et principalement l'euro, les exportations se sont davantage intensifiées même si la balance commerciale reste encore déficitaire en raison des importations qui ne cessent de gravir.

Ainsi, comme cela a été déjà évoqué ci-dessus, la zone euro a intensifié ses achats en provenance de la Tunisie, et principalement les pays comme la France avec un solde excédentaire de 1,9 milliard de dinars. Les exportations vers l'Italie et l'Allemagne ont enregistré respectivement des hausses de 28,6 et de 26,3% à fin Aout 2017.

Par contre, l'Algérie qui était un partenaire primordial de la Tunisie, a réduit ses achats de 17,2%, de même pour la Lybie avec une baisse de 9,4%. Les exportations vers le Maroc se sont contrairement améliorées de 21,3%.

Pour les importations également, l'Italie et la France occupent les premières places du podium. Ainsi, sur le total des importations, ces pays accaparent respectivement 15,6% et 14,9%. La demande provenant de la Tunisie envers ces deux pays s'est appréciée de 30,2% et 13,7% en glissement annuel. La Chine, l'Allemagne, la Turquie et l'Espagne viennent tout juste après avec des parts respectives de 9%, 8%, 4%, et 4%.

Un déficit commercial de 2,8 milliards de dinars avec la Chine

A l'issue des huit premiers mois de l'année en cours, la Chine demeure le pays avec lequel la Tunisie a le plus gros déficit commercial. Ce dernier s'élève à 2,8 milliards de dinars au 31/08/2017, soit 28% du déficit total du pays. Les déficits avec l'Italie et le Turquie s'élèvent respectivement à 1,34 et 1,18 milliard de dinars. 

Au final, la Chine, l'Italie et la Turquie pèsent plus de 50% du déficit commercial de la Tunisie.

En dépit de la forte chute du dinar face à ses principales contreparties, les exportations restent encore bien en deçà des importations et le déficit ne cessent de se creuser. De véritables mesures doivent êtres prises pour limiter les importations comme "la consommation locale » qui nécessite un secteur industriel performant et diversifié capable de répondre aux besoins de consommation des ménages tunisiens.

Mamadou Ndiaye SENE

Publié le 18/09/2017 09:45:25

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.