ilboursa arabic version ilboursa

Insécurité alimentaire en Afrique: La Banque mondiale approuve une aide de 2,3 milliards de dollars

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis Ouvre dans 14h1min

Dans sa lutte contre l'escalade de l'insécurité alimentaire en Afrique, la Banque mondiale a approuvé un programme d'aide de 2,3 milliards de dollars. La première phase de ce programme cible l'Éthiopie et Madagascar, où 30 millions de personnes ont une capacité limitée ou incertaine à se procurer des aliments en raison d'une grave sécheresse.

Le décaissement de la somme fait partie du Programme de résilience des systèmes alimentaires de la Banque mondiale. Le montant concernera les pays d'Afrique orientale et australe. Les États bénéficiant du programme se chiffrent à onze. Il s'agit de l'Éthiopie, Madagascar, les Comores, la République Démocratique du Congo (Congo-Kinshasa) ainsi que le Lesotho. A cela s'ajoutent le Zimbabwe, la Tanzanie, la Zambie, le Malawi, le Soudan du Sud et le Mozambique.

Les fonds seraient décaissés en deux phases. Au cours de la première phase, l'Éthiopie et Madagascar recevront une somme totale de 788 millions de dollars. Les 9 pays restants participeront aux phases ultérieures du programme de résilience de la sécurité alimentaire.

Garantir une coordination régionale pour relever les défis posés par le changement climatique, la volatilité des marchés et la nécessité d'une réforme des politiques alimentaires constituent des priorités essentielles ", a déclaré Hafez Ghanem, vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique de l'Est et australe.

La mobilisation de la somme tend à atténuer les chocs du système alimentaire qui pullulent des suites de la sécheresse, des conflits et des épidémies. Le programme de l'institution de Bretton Woods est la première opération régionale et multisectorielle axée sur la réduction du nombre de personnes souffrant d'insécurité alimentaire en Afrique orientale et australe à travers un soutien d'urgence aux producteurs mais aussi en fournissant des mesures commerciales d'urgence tout en alimentant les réserves alimentaires.

La Banque mondiale alerte sur une exposition étendue de la population africaine à l'insécurité alimentaire. Les personnes habitant en Afrique orientale et australe et qui subiraient un stress alimentaire, une crise alimentaire ou la famine seraient au nombre de 66,4 millions d'ici juillet.

Mariem Ben Yahia

Publié le 24/06/22 08:14

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.

CWMFMgGoUvL778WmDEMRu4gTT2JMyxLmtBqD61sIVgg False