PREMIUM

Forum de la Francophonie : Christiane Taubira prône l’égalité parfaite entre femmes et hommes

En marge du Forum de la Francophonie qui s’est déroulé le samedi 9 mars dernier à la Cité de la Culture à Tunis, une conférence de presse a été organisée le lundi 11 mars 2019 à l’Institut Français de Tunisie (IFT) durant laquelle l’ancienne Garde des Sceaux française, Christiane Taubira, est intervenue pour échanger avec la presse tunisienne.

Organisée par l’Alliance Française de Tunis (AFT), en partenariat avec l’IFT, le Forum de la Francophonie qui s’est déroulé le 9 mars dernier a été une occasion de rencontres et d’échanges sur les enjeux économiques et culturels de la francophonie. Un événement qui en appelle un autre puisqu’en automne 2020 la Tunisie accueillera pour la première fois le Sommet de la Francophonie dans sa 18ème édition qui coïncidera avec le 50e anniversaire de la création de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Accompagnée de la Directrice de l’IFT, Sophie Renaud, l'ancienne ministre de la Justice (2012-2016) et membre honoraire du Parlement a passé en revue plusieurs sujets brûlants en Tunisie. Mme Taubira a de prime abord évoqué le décès des 11 nouveau-nés au centre de maternité et de néonatalogie de Tunis « une situation dramatique que confronte la société tunisienne et qui pose la question de l’efficience des services publics en général et du service public de la santé en particulier ».

Christiane Taubira a ensuite évoqué les défis de la francophonie « qui ne représente pas uniquement une langue qu’on partage mais aussi des cultures, des peuples et des expressions culturelles et artistiques ». Selon l’ancienne Garde des Sceaux française, « il faut repenser la francophonie et se débarrasser de toute une série de pesanteurs qui tourne autour de ce concept ».

Les questions de l’égalité salariale hommes/femmes, de l’égalité dans l’héritage, de la place de la femme tunisienne au sein de la société, des libertés individuelles et de la lutte contre le racisme ont également été à l’ordre du jour. Dans ce contexte, Christiane Taubira a précisé qu’elle avait rencontré dans la matinée les membres de l’Association Tunisienne des Femmes Démocrates (ATFD) et ceux de l’Association Beyti d’aide aux femmes vulnérables.

K.H

Publié le 13/03/19 08:52

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.