se connecter recherche

Etude : Baisse de l'activité du leasing en Tunisie pour la première fois depuis 2011

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 15h50min

Le Département Recherches de l’intermédiaire en Bourse MAC SA vient de publier une étude sur le secteur du Leasing en Tunisie qui compte actuellement 8 sociétés dont 7 sont cotées à la Bourse de Tunis (6 sont adossées à des banques).

Avec un marché de 2,4 milliards de dinars en termes de Mises en Force pour les huit opérateurs à fin septembre 2018, le secteur reste fragmenté et extrêmement concurrentiel. Tunisie Leasing et Hannibal Lease accaparent actuellement 42% du marché talonnées par ATL, CIL et Attijari Leasing. Les trois autres sociétés à savoir, AIL, Modern Leasing et Best Lease, se partagent le reste du marché avec des proportions assez différentes.

Baisse de la production du secteur en 2018

Sur les cinq dernières années, le secteur a affiché une croissance annuelle moyenne des Mises en Force de 11,8%. Cette croissance a été propulsée par l’ensemble des sociétés du secteur mais principalement par Hannibal Lease (HL) qui a connu un TCAM de 27,3% entre 2012 et 2017. D’ailleurs hors HL, l’évolution du secteur aurait été de 8,9%.

En 2017, l’activité leasing a continué sa hausse avec des Mises en Force qui ont atteint 2,433 milliards de dinars en forte progression de 30,7%. Toutefois, au 30 septembre 2018, le secteur a affiché une baisse de 7,6% par rapport à la même période de 2017, première baisse depuis l’année 2011.

Selon les analystes de MAC SA, cette baisse ne provient pas de la demande, qui reste soutenue, mais plutôt de la limitation des ressources des leasers suite à l’assèchement de la liquidité bancaire. La moitié des ressources des établissements de leasing sont levées auprès de banques locales et étrangères et plus qu’un tiers sur le marché obligataire. Le reliquat est assuré par d’autres ressources à l’instar des certificats de dépôts et des certificats de leasing.

Par ailleurs, l’assèchement de la liquidité s’est répercuté aussi sur le Taux du Marché Monétaire (TMM) et par conséquent sur le taux de refinancement qui a connu une hausse importante au cours des deux dernières années. Le tableau ci-dessous illustre les derniers taux d’émissions des emprunts obligataires.

En conséquence de cette hausse des taux, les sociétés de leasing ont subi ces dernières années un rétrécissement du spread de crédit qui s’est accentué en 2018. La marge de manœuvre sur le taux de sortie reste limitée en raison de la rude concurrence mais aussi de la limitation du TEG (Taux Excessif Global) par la BCT à 12,22%.

A ce sujet, les professionnels du secteur sont montés au créneau demandant à la Banque Centrale de réagir. Les principales revendications sont la révision de la méthode du calcul du TEG et l’autorisation de se refinancer auprès de la banque centrale à l’instar des banques.

Légère évolution du Produit Net de Leasing

Le produit net du secteur (hors AIL) a augmenté de 20,9% en 2017, à une vitesse moins accélérée que la production. Les sociétés ont été impactées par la hausse des coûts de ressources qui a pesé sur le spread d’intérêts alors que les taux de sortie restent plafonnés par la BCT à 12,22%.

Aux neuf premiers mois de 2018, le PNL du secteur a connu une légère évolution de 5,7% par rapport à la même période de 2017, soutenu en grande partie par les bonnes réalisations de la société Tunisie Leasing qui a affiché une progression remarquable de 37%. Hors TLS, le PNL du secteur aurait baissé de 4,5%.

Qualité des actifs : Hausse des créances classées en 2018

Conformément aux recommandations de la Banque Centrale de Tunisie, les sociétés de leasing se sont penchées à la réglementation en se focalisant ces dernières années sur l’amélioration de la qualité de leurs portefeuilles.

Dans le contexte économique et monétaire actuel, la maîtrise du coût du risque et la préservation d’une bonne qualité d’actifs représentent la grande bataille à mener par les sociétés de leasing. Le recouvrement des créances doit se faire de la manière la plus efficace.

Contrairement aux années précédentes, certaines sociétés ont vu leurs créances classées augmenter en valeur absolue sur les neuf premiers mois de l’année en cours alors que le taux des créances classées est passé de 9,1% en 2011 à 6,1% en 2017. Le taux de couverture a été aussi en progression de 59% en 2011 à 65% en 2017 sans pour autant que la rentabilité des sociétés de leasing n’en soit affectée.

Baisse du Résultat Net global du secteur attendue en 2018

La capacité bénéficiaire du secteur de leasing n’a cessé de progresser d’une année à l’autre affichant ainsi une croissance annuelle moyenne de 11,3% entre 2012 et 2017. En 2017, la croissance du bénéfice était à deux chiffres soit 22,1% et ce grâce à la belle performance des sociétés CIL et ATL qui ont vu leurs bénéfices augmenter respectivement de 29,9% et 33%.

Pour 2018, une baisse du résultat global des sociétés de leasing est attendue sous l’effet du ralentissement de l’activité, du rétrécissement des marges et de l’augmentation probable du coût de risque. Déjà, le résultat net semestriel du secteur ressort en repli de 3,9% par rapport à la même période de 2017.

Données boursières et comparables

En Bourse, le secteur du leasing reste peu sollicité par les investisseurs comme en témoigne la faible liquidité des valeurs appartenant à ce secteur malgré son fort rendement dividende par rapport au marché et par rapport au bancaire.

Ce manque d’intérêt est aussi perceptible à travers les faibles performances boursières puisque hormis TLS qui affiche un rendement depuis le début de l’année de 24,4%, toutes les autres valeurs affichent des rendements timides (Attijari Leasing +5,3%, HL +4,2% et Best Lease +3,6%) ou carrément des contre-performances (Modern Leasing -10,5%, CIL -8% et ATL -2,8%).

La sous-valorisation du secteur est aussi perceptible à travers ses multiples qui font apparaître un P/BV 2018e au dessous de 1 soit 0,8 ce qui correspond à la moitié de celui du bancaire pour un niveau de risque moins élevé notamment en termes de qualité d’actifs.

Télécharger l’intégralité de l’étude

Publié le 13/11/18 11:23

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.