se connecter recherche

Bjoern Rother (FMI) : Le dinar tunisien est très proche de sa juste valeur

ISIN : TN0009050014 - Ticker : PX1
La bourse de Tunis ouvre dans 5h1min

Le Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, Marouane El Abassi, et le Chef de mission du Fonds Monétaire International (FMI) pour la Tunisie, Bjoern Rother, ont tenu une conférence conjointe le 11 juillet 2018 au siège de la BCT, durant laquelle les deux responsables sont revenus sur différents sujets liés à la déclaration du 9 juillet publiée à l’issue des débats du Conseil d’administration du FMI.

Prenant la parole, M. El Abassi a affirmé que la politique monétaire de son institution doit continuer d’être axée sur la maîtrise de l’inflation. Celle-ci, dit-il, devrait dépasser un taux de 8% sur toute l’année 2018. Ce qui nécessitera forcément un nouveau relèvement du taux directeur de la Banque centrale.

Le Gouverneur de la BCT a ainsi indiqué que son institution devrait temporiser jusqu’à la fin de l’été 2018 en attendant d’analyser toutes les statistiques qui en découlent et d’agir en temps opportun si l’inflation ne ralentit pas. Néanmoins, M. El Abassi tient à préciser que les taux ne peuvent en aucun cas rester négatifs en termes réels.

Et d’ajouter que les opérateurs économiques doivent également contribuer de leur côté à freiner la croissance de l’inflation. Cette contribution passe sans doute par la mise en œuvre de la politique économique et des réformes structurelles pour atténuer les risques économiques, sociaux et politiques.

Le dinar n’est pas loin d’atteindre sa juste valeur

Interrogé par ilBoursa sur le sujet de la flexibilité du taux de change et à combien le FMI estime la juste valeur du dinar tunisien, M. Rother a répondu qu’il est difficile de déterminer si le dinar est à sa juste valeur ou pas, mais il estime qu’il n’est pas loin d’y atteindre sans pour autant donner une fourchette de prévisions.

Il a par ailleurs précisé que la flexibilité du taux de change est essentielle pour améliorer le solde des transactions courantes et reconstituer les réserves de change.

Le FMI devient beaucoup plus optimiste quant à l’avenir de l’économie tunisienne   

Le Chef de mission du FMI pour la Tunisie a affirmé que son institution est devenue plus optimiste quant à l’avenir proche de l’économie tunisienne vu l’accélération de la croissance au début de 2018 et les progrès enregistrés au niveau des réformes engagées par le gouvernement. Néanmoins, précise M. Rother, il reste beaucoup à faire pour atteindre les objectifs budgétaires escomptés.

Il a, dans ce sens, réitéré l’appel du FMI à s’attaquer aux pressions qui s’exercent sur le budget, d’accroitre les recettes et d’ajuster les prix du carburant afin de limiter l’impact des prix internationaux du pétrole.

Le responsable n’a pas manqué également de souligner que les autorités tunisiennes sont fermement déterminées à opérer un ajustement macroéconomique progressif en s’appuyant sur l’accord avec le FMI au titre de la facilité élargie de crédit.

Omar El Oudi

Publié le 12/07/18 10:03

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.