bourse tunis

Banque Zitouna : Des plus-values de 12 millions de dinars réalisées par Poulina et Délice Holding

ISIN : TN0005700018 - Ticker : PGH
La bourse de Tunis ouvre dans 5h5min

Suite à la cession de la totalité de leurs participations dans le capital de la Banque Zitouna au profit de la société MAJDA Tunisia, les Groupes Poulina et Délice réalisent des plus-values latentes pour un total de près de 12,5 millions de dinars.

La société Centrale Laitière du Cap-Bon (CLC), spécialisée dans la fabrication, le conditionnement et la commercialisation du lait et dérivés, filiale de Délice Holding à hauteur de 99,81% (autant pour le pourcentage d’intérêt), a cédé le 22 mars dernier ses 2.711.861 actions Banque Zitouna (soit 2,26% du capital d’une valeur comptable de 4,7 millions de dinars) pour un montant de 10,9 millions de dinars.

Cette cession a permis à la société CLC de réaliser une plus-value de 6,24 millions de dinars dont 6,23 millions revenant au Groupe Délice Holding. Ce dernier, affiche en 2018 des produits d’exploitation de 851 millions de dinars, contre 809 millions en 2017, soit une progression de 5,2%.

Quant à la société Poulina Group Holding, qui détenait 2.711.861 actions Banque Zitouna (soit 2,26% du capital) d’une valeur comptable de 4,7 millions de dinars, a cédé, le 22 mars 2019, ses titres pour un montant de 10,9 millions de dinars. Cette cession a permis à la holding du Groupe Poulina de dégager une plus-value de 6,24 millions de dinars.

Le Groupe Poulina a réalisé en 2018, des revenus records de 2,6 milliards de dinars, en progression de 18% par rapport à 2017.

Rappelons que la filiale tunisienne du Groupe qatari MAJDA, a racheté l’ensemble des actions détenues dans le capital de la Banque Zitouna par Poulina Group Holding, la société Centrale Laitière du Cap Bon et Mokhtar Group Holding (5,42%). Ce qui représente 9,94% du capital de la banque.

Cette opération a coûté à la société MAJDA Tunisia la bagatelle de 48,2 millions de dinars.

Omar El Oudi

Publié le 27/03/19 11:27

SOYEZ LE PREMIER A REAGIR A CET ARTICLE
Pour poster un commentaire, merci de vous identifier.