bourse tunis

La BIAT gâte son ancien DG par une retraite-chapeau de 1 million de di


Voir tous les sujets

Posté le 06/05/2015 15:08:38
il n'y a plus d'enveloppes à la BIAT ? :)
Mercedes amorti à 25.000 DT !
Répondre
Posté le 05/05/2015 16:01:58
????????????????????
Répondre
Posté le 05/05/2015 16:01:58

http://www.leaders.com.tn/uploads/content/media/20131219150009__slah-laadjimi-3.jpg" alt="" width="515" height="322" />


Slaheddine Ladjimi, ancien directeur général de la première banque privée en Tunisie, a, sans aucun doute, réussi à faire l’unanimité autour de lui à la tête de la BIAT qu'il a quittée fin mai 2014 après sept ans de bons et loyaux services.


C'est pourquoi, dans la façon de la BIAT de procéder, la "retraite chapeau" n'est qu'un moyen parmi d'autres pour remercier son directeur général "privilégié" qui a réussi à donner un souffle nouveau à la banque et impliquer avec lui l’ensemble du personnel dans sa stratégie jusqu’à hisser la BIAT à la tête des banques tunisiennes selon plusieurs critères.   


Cette rémunération s’est élevée au titre de l’exercice 2014, pour la période allant du 1er janvier au 30 mai, à un montant brut de 1,830 million de dinars y compris des charges patronales de 380.000 dinars. Elle englobe outre le salaire, les indemnités, le solde de tout compte, l’indemnité de départ et la prise en charge d’une retraite prévoyance.


D'après le rapport des commissaires aux comptes de la BIAT, la rémunération du nouveau DG de la banque s’est élevée au titre de l’exercice 2014, pour la période du 1er juin au 31 décembre 2014 à un montant brut de 235 mille dinars y compris des charges patronales de 49 mille dinars, elle englobe outre le salaire et les indemnités, la prise en charge d’une retraite prévoyance.


A cet égard, Mr Slaheddine Ladjimi aurait bénéficié d'une retraite chapeau de plus de 1 million de dinars.


En outre, le Conseil d’administration de la BIAT dans sa réunion du 23 mai 2014 a décidé la cession d’une voiture particulière "Mercedes" totalement amortie pour un prix de 25.000 dinars au profit de son ancien directeur général.


Les retraites chapeaux font polémique en France


La liste des grands patrons en France qui touchent une retraite en or grâce aux retraites chapeaux est longue. Devant les polémiques suscitées par les sommes évoquées, certains ont finalement dû y renoncer.


Parmi les recordmen toutes catégories en France, l'ancien PDG du groupe Carrefour devait s'en aller en 2005 avec un chèque de 29 millions d'euros de retraite chapeau, alors qu'il avait par ailleurs échoué dans sa mission : redresser le cours en Bourse de Carrefour.


Omar El Oudi 


Répondre

Retour au forum BIAT